C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris le décès du Général Jovan Divjak, grand patriote bosnien qui a fait le choix de défendre la Bosnie-Herzégovine et la ville de Sarajevo durant la guerre des années 90.

Grande figure humaniste, homme de culture et intellectuel plein d’esprit, le Général Jovan Divjak s’est engagé toute sa vie pour la solidarité, notamment envers les plus vulnérables et les oubliés. à l’exemple des jeunes Roms auxquels il était fier d’avoir permis de faire des études supérieures.

Des milliers de jeunes bosniens ont pu étudier grâce à l’association « L’Education construit la Bosnie-Herzégovine » qu’il a fondée et à laquelle l’ambassade de France en Bosnie-Herzégovine a apporté un soutien constant.

La France pleure également le Général Jovan Divjak en tant que francophone, francophile et grand ami de la France, qui a été le premier Bosnien décoré de la Légion d’honneur, la plus haute distinction française.

Son décès est une grande perte pour la Bosnie-Herzégovine.Linstitut francais  gardera  dans les mémoires Monsieur Divjak comme l’une des personnalités francophones et francophile les plus importantes à Sarajevo et au-delà.