Projection du film Retour à Višegrad

 L’Institut français de Bosnie-Herzégovine et l’Ambassade de France, en partenariat avec l’Ambassade de Suisse en Bosnie-Herzégovine, et avec la présence de la réalisatrice Julie Biro et le scénariste Antoine Jaccoud, a organisé, le 28 octobre la projection du film Retour à Višegrad.

Retour à Višegrad et un documentaire émouvant qui préside aux retrouvailles d’une classe séparée par la guerre. C’est l’aboutissement d’un projet délicat, dont la réalisatrice Julie Biro et le scénariste Antoine Jaccoud ont tiré un documentaire bouleversant. Ce film fait partie de ces documentaires nécessaires, de ceux qui participent au devoir de mémoire.

Retour à Višegrad raconte les traumas laissés par la guerre en Ex-Yougoslavie à travers la volonté d’un ancien directeur d’école et de la veuve d’un enseignant de réunir une classe d’enfants séparée lors de l’éclatement du conflit. Les enfants ont été́ séparés au printemps 1992 et ne se sont jamais revus depuis. Vingt-cinq ans après deux enseignants retraités prennent la route pour retrouver leurs anciens élèves : photo de classe en main, la vieille Zastava yougoslave sortie du garage, Djemila, veuve du maître principal, et Budimir, ancien directeur de l’école communale, s’engagent sur les routes d’un pays disparu avec l’espoir de convaincre ceux et celles qu’ils parviendront à retrouver de se réunir à nouveau.

Les valeurs qui réunissent les pays de la francophonie sont celles de la diversité culturelle, du dialogue et de la solidarité. Elles reposent sur une certaine idée de l’humanité et de la dignité de la personne humaine. C’est pourquoi les ambassades de France et de Suisse ont juge nécessaire de presenter ce film pudique, ce très beau témoignage d’humanité qui est aussi une contribution de premier plan à la mémoire du dernier conflit en Bosnie-Herzégovine.