Korana Mudrović, Banja Luka, pharmacienne.

Je serai peut-être la première francophone de Bosnie-Herzégovine à aller dans l’espace …

 

Je le reconnais, je suis une touche-à-tout : le tango argentin, la sociologie, la psychologie ou encore la chimie ne sont qu’un petit échantillon de mes passions !

 

Ce qui m’attire, ce sont les défis. Ma curiosité et mon envie de m’amuser sont sans limites. C’est sans doute pour ça que j’ai décidé d’apprendre le français. Il va sans dire que mon goût pour la culture française a également joué un rôle important dans mon apprentissage !

 

Lorsqu’on parle de la France, on évoque souvent la gastronomie, les films français, les peintres, mais rarement les humoristes. Pour moi, l’humour français prouve que le rire dépasse les frontières. De temps en temps, j’écoute aussi la radio, cela me permet de découvrir un tas d’artistes et d’intellectuels, tout en pratiquant la langue sans m’en rendre compte.

 

Cela fait maintenant deux ans que j’apprends le français, mais déjà petite j’avais commencé à l’apprendre pendant un an. Il était important pour moi de redécouvrir la langue avant de me rendre en France pour y faire de longs séjours. Jusqu’à maintenant, j’ai visité Nice et la Côte d’Azur, mais je compte bien me donner à fond dans mon apprentissage pour partir en France et mener mes études en chimie informatique. Vous ne connaissez pas ? Vous trouvez cela curieux ? Je vous assure que c’est passionnant !

 

D’autre part, je suis persuadée que la maîtrise d’une langue étrangère permet de mieux comprendre la philosophie de vie de ses locuteurs.Ce qui compte pour moi c’est de mener une vie saine, d’être ouverte d’esprit, gentille et forte à la fois.

Je ne manque pas d’ambition car, après mon séjour en France, mon rêve le plus fou serait de voyager dans l’espace ! Peut-être serai-je bientôt la première francophone de Bosnie-Herzégovine à aller dans l’espace …